Nagi no Asukara

naginoasukara02

Dans cet article, je vais vous parler de l’anime que je pourrais regarder encore et encore sans me lasser. Il s’agit de Nagi no Asukara scénarisé par Project-118. Cet anime au chara-design magnifique me fait ressentir toujours autant d’émotions qu’au premier visionnage. Les graphismes, l’ambiance, l’histoire, les couleurs tout est parfait. La première impression est souvent le fait qu’on se prend littéralement une belle claque visuelle dans la figure. Cet anime comporte 26 épisodes et il est possible de le visionner gratuitement sur la plateforme Crunchyroll.

Pour ce qui est de l’histoire, celle-ci se passe entre les habitants de l’océan et ceux vivant à la surface. Autrefois tous habitaient sur le sol de la mer. Cependant attiré par les avantages de la surface, ils quittèrent les abîmes de la mer déclenchant ainsi la colère du « Dieu de la Mer ». Après la fermeture de leur école, nos protagonistes Hikari Sakishima, Manaka Mukaido, Chisaki Hiradaira, Kaname Isaki du village de la mer sont obligés de poursuivre leur scolarité à celle de la surface. Durant leur intégration, ils rencontreront de nouveaux personnages : Tsumugu Kihara, Miuna Shiodome, Sayu Hisanuma.

Cet anime comporte deux saisons. Durant la première, nos héros sont tous âgés de 14 ans et tentent de s’adapter au mode de vie des personnes vivant à la surface. J’ai particulièrement apprécié cette saison car vu c’est un anime assez tranche de vie, school-life, on peut s’identifier à tel ou tel personnage et vivre l’histoire à travers ses yeux. Personnellement, je m’identifie plutôt au personnage de Tsumugu. Non pas parce que c’est un garçon mais pour son caractère assez calme, réfléchi et assez observateur. Il essaye toujours de comprendre les sentiments des autres et cet aspect humain et social de sa personnalité ont fait que je me suis reconnue à travers lui.

Chaque personnage de l’histoire a une identité propre et c’est au spectateur de découvrir à travers lequel, il se reconnaît. Et j’apprécie beaucoup ce concept. Quand je regarde un anime, je m’intéresse avant toute chose à l’univers, si j’arrive à me plonger dedans et ensuite je regarde les personnages. Si leurs gestes, paroles me font ressentir quelque chose, si j’arrive à me reconnaître à travers eux.

Nagi no Asukara Partie 1

Deuxième saison 

En réalité, il n’y a pas de deuxième saison. Mais au vu des différents événements se passant dans cette partie et surtout au niveau temporel, j’ai préféré couper l’anime en deux parties.

Au cours de cette période, le village de la mer se prépare à plonger dans un cycle d’hibernation suite au cataclysme qui s’annonce provoquant une tombée d’une étrange « neige chaude ». Celle-ci mène d’ailleurs à des tensions entre les habitants de la mer et de la surface. Pour le village, la seule solution pour éviter cette catastrophe est de dormir profondément pour s’éveiller lorsque les choses seront enfin calmées. Dans cette saison, on voit notamment Hikari grandir. Celui-ci se rebelle constamment mais fait preuve de courage en essayant de fédérer les deux peuples.

Puis cinq ans s’écoulent après de nombreux événements. Durant celle-ci on pourra voir Chisaki et Tsumugu qui sont désormais âgés de 19 ans. Pendant un petit moment, je me suis identifié au personnage de Chisaki qui est effrayée d’avoir changé alors que le temps s’est arrêté pour ses amis qui hibernent au fond de l’océan. J’apprécie toujours autant la personnalité de Tsumugu qui se révèle toujours autant perspicace et direct.

J’aime beaucoup cette deuxième partie car on voit nos différents protagonistes qui grandissent, qui commencent à prendre conscience de nombreuses choses, de leurs sentiments, qui ont peur lorsqu’ils voient leur univers changer lors de leur éveil. On sent qu’ils ont envie de mûrir et de devenir adulte.

71ehYYGfHjL._AA_

Néanmoins, durant l’anime, j’ai été assez déçue de ne pas en savoir plus sur le personnage de Tsumugu. L’anime nous livre des vagues explications mais je trouve que le personnage nous apparaît trop comme un garçon puis un jeune homme assez mystérieux. J’aurais bien aimée que ce dernier soit un peu plus développé. Par exemple sur les relations qu’il entretenait avec sa famille. Mais peut-être que c’est fait exprès pour un petit peu coller avec la maturité du personnage par rapport aux autres protagonistes du groupe.

C’est un anime que je recommande vraiment chaleureusement. Après Kokoro No Connect qui est une autre animation japonaise basé sur la même thématique « School-Life, Tranche de vie », Nagi no Asukara est sans aucun doute l’anime que j’ai le plus apprécié. Un bruit sonore de l’océan reposant, les personnages sont attachants et on meurt d’envie d’avoir une suite lorsqu’on le termine. C’est un anime qu’on dévore si vite. Pour ce qui est de la romance, on peut facilement se perdre dans les sentiments de chaque personnage même si leur attirance envers certains et certaines est explicitement visible.

Leurs émotions partent un peu dans tous les sens avec de nombreux quiproquo mais en soit j’ai trouvé cet aspect assez réaliste. Contrairement à certains animes, celui-ci évite les clichés un peu nunuche. On peut d’ailleurs se reconnaître en parlant par exemple de nos amourettes d’adolescents.

Le personnage « Notre Sainteté » m’a fait particulièrement rire avec son sarcasme et son humour pervers. J’affectionne également sa sagesse. J’ai toujours apprécié écouter des légendes dans les animes.

A mon sens, le personnage le plus intéressant de la série est Kaname car on se rend compte que c’est lui qui souffre le plus et le tout en silence.

Au final, Nagi no Asukara est un concentré d’émotion, il est touchant, bouleversant. Après chacun sa manière de l’interpréter mais disons que cela reste avant tout mon avis personnel. Il restera toujours dans mon petit top anime. Et d’ailleurs, moi aussi je veux bien avoir un placenta pour explorer les fonds marin.

Petit bonus : la bande son de l’anime est à écouter à tout prix si vous souhaitez vous replonger dans ses abîmes les plus beaux et fantaisistes.

GNCA-1404GNCA-1405

Voici quelques liens pour profiter de la bande sonore :

Nagi no Asukara – OST 1

Nagi no Asukara – OST 2 

Si toi aussi tu as vu cet anime, n’hésite pas à me donner ton avis en laissant un petit commentaire !

Novaish. ©

Publicités

6 réflexions sur “Nagi no Asukara

  1. Salut !
    Tout d’abord très bon article, il est bien écrit, et je suis d’accord avec les points que tu abordes, même si évidemment j’ai mon propre avis sur cet anime également.

    Je ne peux pas te contredire sur le design, le studio P.A. Works a fait un travail remarquable sur l’anime. Le chara-design est plaisant, les personnages sont bien animés, et les décors sont fabuleux. Les teintes de bleu qui règnent tout au long de l’anime sont également très belles et retranscrivent l’ambiance.
    Concernant les personnages, celui qui m’a le plus touchée, c’est Hikari. Au début, je le trouvais un peu excessif, voire lourd. Peu à peu je me suis intéressée à son caractère, et aussi à son évolution lors du deuxième arc de l’anime. Il a bien mûri après son hibernation, et c’est ça qui m’a encore plus charmée. Sinon j’aime aussi beaucoup Manaka malgré son côté pleurnicheuse, au final elle pense énormément à ses amis et à leurs sentiments, quitte à se sacrifier. J’ai eu plus de mal à m’attacher à Chisaki et à Miuna (que je trouvais mignonne dans le premier arc, mais après qu’elle soit devenue plus grande… elle n’a fait que m’agacer). Sayu est adorable, Kaname m’a plus ou moins laissée indifférente jusqu’à ce qu’il avoue vraiment ce qu’il ressent, et j’ai énormément compati à sa douleur. Ce n’est pas un personnage en reste comme je le pensais vu comme il a souffert et pris sur lui. Quant à Tsumugu, je l’apprécie pour son côté mystérieux, mais c’est aussi le point noir du personnage, il n’est pas très expressif et comme tu l’as souligné, c’est dommage qu’il n’ait pas été plus développé.

    Je pourrais commenter encore longtemps cet anime car c’est l’un de mes favoris. Je l’ai vu et revu, et il me fait toujours autant frissonner. Donc pour conclure, je dirais juste que je le conseille, bien que la romance soit un peu brouillon avec tous ces personnages et leurs différentes relations, mais il ne faut pas s’arrêter là. L’histoire est bien développée, le chara-design est sublime, et les OST magnifiques !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire ! Ça me fait plaisir de lire ça étant donné que j’ai passée pas mal de temps pour la rédaction de l’article. Je reconnais que j’aurais pu détaillé ce que j’aimais chez Manaka, Hikari ou parler un peu plus de Sayu et Miuna mais je voulais éviter de spoiler si jamais des gens ne connaissaient pas du tout l’anime. Je voulais à tout prix montrer que l’on pouvait se reconnaître à travers un personnage et lequel me correspondait le plus.

      J'aime

    1. Merci à toi pour le retour ! J’en ai profité pour visionné l’AMV qui t’a permis de découvrir l’anime et il est superbement bien réalisé, j’aime beaucoup.
      Comme indiqué dans l’article, pour les épisodes, tu pourras les retrouver sur la plateforme Crunchyroll. Bon visionnage !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s