Hirune Hime, Rêves Éveillés

giwajCmJ

Bonjour ami(es) lecteurs. Comment ça va aujourd’hui ? Dans cet article, on va parler film d’animation. Après avoir vu le dernier film d’SAO Ordinal Scale, j’ai eu la chance d’aller visionner en avant-première Hirune Hime -Rêve Éveillés, sur Bercy grâce à Eurozoom et de rencontrer son réalisateur Kenji Kamiyama en fin de séance.

Kenji Kamiyama est d’ailleurs connu pour avoir réalisé Ghost in the Shell, Eden of East ou encore The Last Vampire. Bien que le film soit sorti dans les salles le 12 juillet, je tenais une fois encore à prendre suffisamment de recul pour donner une opinion construite et entièrement subjective.

hirune_hime_shiranai_watashi_no_monogatari_868725

Petit synopis

C’est l’histoire de Morikawa Kokoné, une adolescente qui vit avec son père garagiste à Okinawa. Cette dernière passe la plupart de son temps à rêver. Elle rêve d’Hearland, un monde futuriste où elle est une princesse emprisonnée pour sorcellerie. Ancien est le nom de son personnage et elle donne vie à des objets grâce à une tablette magique. Dans le monde réel, la jeune fille est élevée par son père Momotaru. Ce dernier est dans un mutisme permanent et passe la plupart de son temps dans son garage pour réparer ou apporter des modifications à des voitures. Cependant, la vie de Morikawa bascule lorsque son père est arrêté par la police. Déterminée et avec l’aide de son ami Morio, elle compte bien libérer ce dernier et percer le mystère de ses rêves…

zTRGgfLT

Mes impressions

Comme toujours parmi les nombreux films d’animations que j’ai pu voir, Hirune Hime est un récit vraiment plaisant.  Au niveau de l’intrigue, cette dernière est assez complexe et se compose de deux lignes narratives. C’est un film d’animation ayant une assez grande dimension temporelle. D’un côté on va suivre les aventures du personnage fictif de Kokoné dans son rêve. On se retrouve dans le royaume industriel d’Hearland mettant en scène une sorte de dystopie à travers une monarchie tyrannique de la conception automobile dans un Japon du 19ème siècle. Ce rêve fait d’ailleurs référence au travail à la chaîne avec le Fordisme. D’un autre côté, on suit notre héroïne Kokoné insouciante et dynamique vivant sa vie de lycéenne dans un Japon moderne dans les années 2020 dans lequel la magie est illusoire.

L’intrigue est vraiment saisissante et on retrouve des clins d’œils à différentes oeuvres comme Evangelion, Patéma ou encore Summer Wars. Au niveau du chara-design, c’est magnifique. On est plongé dans un univers à la fois coloré et sombre avec des transitions, des splendides animations et de l’action à outrance. J’ai limite eu l’impression de me retrouver dans le long métrage du réalisateur Mamoru Hosoda qui a réalisé le Garçon et la Bête.

Pour les fans de fantastique et de magie, Hirune Hime nous offre véritablement un registre de folie. Le tout sur un fond d’industrialisme automobile. L’histoire est dotée d’une profondeur dramatique et le réalisateur Kamiyama joue véritablement avec les émotions du téléspectateur pendant son film. La force de ce métrage résulte dans le fait que l’histoire commencée dans le monde réel de Morikawa continue dans son rêve. A travers son œuvre, Kamiyama tente d’aborder différentes thématiques tels que l’adolescence, la famille, les dérives de l’industrie, la dictature, l’héritage, la science contre la magie… Tout est bien traité mais le film reste quand même compliqué à suivre avec ses nombreux bonds temporels. Tout est question qu’équilibre entre l’histoire de Kokoné Morikawa dans le monde réel et celle de son personnage fictif Ancien dans le rêve.

Malgré la confusion que peut offrir l’histoire, Kokoné est une héroïne attachante, énergique avec qui on a envie de partager ses folles aventures. Outre les connotations historiques, mythologiques dans ce film, on retrouvera également une problématique majeure dans ce film qui est la peur de l’avancée technologique. Cette peur est d’ailleurs représentée par un gigantesque monstre de lave.

Hirune_Hime_01-1024x576

Pour conclure, je dirais que le métrage d’Hirune Hime est une oeuvre sympathique regorgeant de poésie onirique, de fantaisie industrielle, d’histoire, de technologie nous faisant rêver. C’est un véritable enchantement qui joue entre rêve et réalité avec brio. Si vous aimez ces différentes thématiques, c’est un film d’animation que je recommande fortement.

Si toi aussi, tu as vu ce film d’animation, n’hésite pas à me donner ton avis en laissant un petit commentaire! On se retrouve prochainement dans un nouvel article.

Novaish. ©

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s